DSCN3837Après la fabrication de la table de pythagore, et comme je m'en doutais, Lulu a bien accroché à ce matériel. Je lui en ai fait la présentation le lendemain, depuis elle l'a fait et refait à plusieurs reprises et j'avoue que je suis étonnée de la voir aussi à l'aise. Voici comment nous avons procédé :

Comme pour chaque présentation, je me suis assise à la droite de Lucile,
J'ai placé le premier carré, le rouge,
Avec des gestes lents j'ai sorti la seconde famille, les verts,
J'ai positionné le carré vert dans l'angle du carré rouge, puis le premier rectange, et le second,
J'ai ensuite sorti la troisième famille, les roses,
J'ai positionné le carré "rose" à l'angle du carré "vert", puis le premier rectangle sur la rangée du haut, le premier rectangle sur la rangée de droite, puis les deux autres rectangles,
J'ai enfin sorti la famille des "jaunes", où j'ai placé seulement le carré "jaune" à l'angle du carré "rose" et j'ai demandé à Lucile de continuer...

DSCN3841Cette présentation m'a permis de constater que Lucile est de plus en plus attentive à mes gestes lors des présentations. Elle saisit du coup, plus facilement, la démarche de l'exercice proposé. Pour cette première tentative, Lucile est allée jusqu'à la famille suivante. L'après-midi même elle a voulu recommencer et à réalisé la table pratiquement jusqu'à la fin, laissant seulement les deux dernières familles (par manque d'espace). Depuis, elle l'a refait à chaque fois jusqu'à la famille "violette".

En l'observant, je découvre chez elle un esprit logique (que je n'ai pas) et d'analyse (que je n'ai pas non plus) qui s'affine de jour en jour. Pour la table de pythagore, sans que je le lui ai montré, elle a spontanément pris le plus grand carré d'une couleur qu'elle a comparé avec les grands rectangles de la même famille pour s'assurer de leur emplacement. Elle a ainsi reproduit "à plat" les comparaisons que l'on a pu effectuer en 3D avec les cubes de la tour rose.

DSCN3849Le soucis qu'elle rencontre et qui la décourage d'aller plus loin que la famille violette, c'est le matériau utilisé. Je m'aperçois que le carton est vraiment trop léger et du coup avec ses petites mains pas toujours délicates, tout bouge et se décale... et elle est obligée de remettre en place constamment. Il faut donc que je trouve une autre idée puisqu'elle m'a dit "tu sais maman, si ça bougeait moins, je prendrai beaucoup plus de plaisir !"... message reçu ma fille !

Et comme le matériel est très ludique, il marche aussi avec les plus grands... La cousine de Lucile, Alyzée, qui a 9 ans, se régale à faire et refaire la table de pythagore !