Toujours dans le cadre des exercices de «vie pratique», j’ai proposé à Lucile de me rejoindre autour de la table basse - recouverte de sa nappe spécifique «présentation» - pour découvrir un nouveau plateau.

Dans ce dernier :DSCN1304

  • un bout de nappe en plastique
  • un miroir
  • un petit bol contenant du blanc de Meudon
  • un récipient contenant des lingettes lavables
  • un récipient vide

DSCN1307Lucile toujours à ma gauche, j’ai déplié devant moi, avec des gestes lents, la nappe en plastique. J’ai posé face à moi, vers le haut, le blanc de meudon, sur la gauche le récipient à lingettes propres, sur la droite le récipient vide. J’ai pris le miroir, je me suis regardée dedans et j’ai fait constater à Lucile comme il était sale (je l’avais un peu graissé avant pour la démonstration !). DSCN1309
J’ai posé le miroir devant moi et lentement j’ai pris une lingette, je l’ai trempé dans le blanc de Meudon et j’ai commencé a effectuer des petits cercles sur le miroir en débutant en haut, à gauche pour aller vers la droite : dans le sens de l’écriture. Idem pour les petits cercles, de gauche à droite, comme si l’on écrivait des «o». Voici un petit exercice qui introduit ainsi, de l’intérieur, le «sens» de l’écriture. J’ai réalisé plusieurs lignes, pour arriver jusqu’à la moitié du miroir.
J’ai ensuite posé ma lingette sale dans le récipient vide.
J’ai pris une autre lingette et j’ai commencé à essuyer, du haut vers le bas. Quand je trouvais ma lingette sale, je la posais dans le récipient vide (à l’origine) et j’en prenais une nouvelle. J’ai procédé ainsi jusqu’à ce que ma moitié haute du miroir soit propre.

DSCN1313Une fois terminé, j’ai pris mon miroir et je me suis regardée dedans, j’ai fait constater à Lucile avec un sourire de contentement combien mon miroir était propre maintenant. Puis, j’ai poussé l’ensemble du matériel devant elle en lui disant «à toi».

Réaction de Lucile : voici un travail qui a vraiment intéressé Lucile. Lorsqu’à la fin de son travail je lui ai montré comment ranger le matériel (toujours en ne commentant pas mes gestes), elle a voulu refaire l’exercice de suite et s’est installée pour plus d’une demi heure à sa petite table. Avec beaucoup de concentration et de plaisir elle a nettoyé le miroir avec son blanc de Meudon et ses lingettes. Bien sûr, ses gestes ne reproduisaient pas les miens dans la partie «traçage des O ou sens de l’écriture» en revanche j’étais surprise de voir combien elle avait intégré le fait de déplier la nappe, prendre les lingettes et les reposer dans le pot vide. Puis ranger l’ensemble du matériel. Voilà certainement un bel exemple de ce que Maria Montessori appelait l'esprit absorbant !

Lorsqu’elle a terminé, elle m’a appelé pour que je constate combien son miroir était propre et je lui ai demandé si elle était satisfaite. Elle m’a répondu oui avec un grand sourire. Quel plaisir ! Depuis, elle s'exerce une à deux fois chaque jour avec toujours beaucoup de concentration. Prochaine présentation : le plier...

DSCN1315            DSCN1322