IMGP0189J'ai lu un jour, dans un livre "pour filles", une phrase qui m'a fait rire. Elle disait un truc du genre "on passe les 3 premières années à leur apprendre à parler et à marcher... et les 15 suivantes à leur demander de se taire et s'assoir"... bon bah parfois, ça lui pend au nez que ça arrive avant ses trois ans ;o)

Pauvre papa...

Et la politesse bordel ! C'est le matin, papa installe sa fille dans la voiture pour aller à la crèche. Pendant ce temps, vu que je fais "taxi", je m'installe au volant tout en écoutant Lucile qui m'explique ce qu'elle vient de faire chez sa grand-mère. Le doudou s'assoit à côté de moi tout en me parlant. Tout à coup, venant de la banquette arrière, une petite voix indignée : "papaaaa stop je parle" ! Naméo, elle a raison, on ne coupe pas la parole comme ça !

Concentration ! Lucile termine de manger et demande de l'aide. Comme je suis occupée à ranger la cuisine, c'est son papa qui s'en charge. Tout à coup, il se retourne pour regarder un compte-rendu de Rolland Garros à la télé... enfin avant d'être rappelé à l'ordre par sa fille : "papa pas regarde télé, mange lulu" ! Bein oui mince, un peu de concentration pfffft

Et maman, n'en parlons pas !

Que bo'del ! Je sais pas chez vous mais chez nous il y a LA pièce à bordel... bon en fait c'est une espèce de buanderie (qu'on appelle affectueusement le cafoutchio) où j'ai mes machines, ma planche à repasser... et mes corbeilles de linge toujours débordantes... je détesteeeeeeee repasser... En fin de journée, le doudou y entre pour récupérer un t-shirt pour habiller la puce après le bain, lulu est dans ses bras et il s'écrie "uuuh c'est le bordel les fringues"... bon passons sur le terme que j'aime moyen mais ça démontre surtout combien il y mets pas souvent les pieds, c'est toujours comme ça d'abord et toc... Bref, quelques heures plus tard, lulu en mode "on fire", me gratifie soudain d'un "maman, c'est le bo'del les zabis, en haut"... euh... groumpch... et elle enchaîne "maman, range ?"... euh, re-groumpch... moi "pas maintenant lulu" ; elle "tout à l'heure ?" ; moi "euh demain si tu veux bien, je suis claquée là" ; elle "ah, d'accord"... merci m'zelle, votre cœur est bien bon !

A la mode de chez ouam ! La même soirée, c'était un festival... la puce est allongée, à mes côtés, sur le matelas du soir dans le salon. Il fait super chaud, je porte le débardeur qu'elle m'avait offert pour la fête des mères l'année dernière, celui avec ses petits petons imprimés dans le dos. Tout à coup elle me regarde, tire sur mon t-shirt et me dit "l'aime pas, va changer maman"... euuuuh pardon ? pi quoi d'abord ? Quelques minutes après (j'aurais du me changer), elle pointe un index accusateur vers mes aisselles (bah vi le débardeur je rappelle) et me dit "c'est quoi ça ?"... moi "mes aisselles chérie" ; elle "non, ça ?" (bon là je savais de quoi elle parlait... de mon rasage récent mais déjà un poil repoussant... bah vi je fais la feignasse hors été, je rase au lieu d'épiler, que celle qui n'a jamais fauté me jette son babyliss... euh bree , comme dirait l'autre "toi ta..." hi hi) moi, jouant toujours l'idiote "mes aisselles chérie, allez couches toi". Dix secondes plus tard je ressens un truc mouillé sous le bras, lulu venait de me lécher le dessous de bras en s'écriant, écroulée de rire "baaaaaaaaaaaaaaaaah, pique aisselle"... Ok, note pour Sophie mon esthéticienne... on rajoute les aisselles au reste pour le prochain rendez-vous !

Non, chanceux parents ! Si miss pipelette ne rate jamais une occasion de rappeler ses parents à l'ordre, elle ne manque jamais, non plus, heureusement, de leur manifester tout son amour. Ainsi, chaque soir, après que papa lui ait donné son bain, une fois coiffée et en pyjama elle s'élance contre le miroir pour s'écrier "beeeeelleeeeeeeeeeee" puis enchaîne immédiatement avec un "papa beauuuuuuuuuuuuuu"... Quelques minutes plus tard, se jettant dans mes bras, j'ai le droit à des "e t'aime e t'aime e t'aime" accompagnés du signe... craquante bibouilette d'amour !