Draisienne

Lucile avait seulement quelques mois que déjà, je l'avais repéré... Je savais que ce serait LE cadeau de ses deux ans, il ne pouvait pas en être autrement. Une draisienne... et en bois sviouplé !

La draisienne késako ?
Bon pour résumer schématiquement, la draisienne c'est l'ancêtre du vélo... mais sans pédale. L'enfant commence donc par marcher, puis se pousse et finit enfin (comme avec une trottinette) par prendre de l'élan et se laisser porter... de plus en plus vite. Le grand intérêt est qu'ici le bambin ne passe pas par la case "petites roues" mais directement par le 2 roues. Le fait d'avoir les pieds sur le sol lui permet d'apprendre à gérer son équilibre et c'est donc tout naturellement que, plus tard, il enfourchera un vélo de "grand".

Oui mais quelle draisienne ?
Bien décidée à offrir à lulu son "engin" pour ses deux ans, j'ai commencé a fureter un peu partout. Et là, ouch'... quelles disparités : des modèles en bois, en alu, en plastique... des prix allant de 15 euros à 200 euros... Dur dur de s'y retrouver et de faire un choix... je me suis vu replongée deux ans en arrière lorsque je cherchais à retrouver mon chemin dans la jungle des couches lavables ! Heureusement, je m'étais laissée du temps et avais une bonne année devant moi pour faire mon choix, fouiner, fureter...
Sachant que j'ai reçu la draisienne de Lucile le jour de ses 2 ans, autant dire que je l'ai mis à profit ce temps... jusqu'au bout ! Et pour nous, malgré son prix, le choix s'est porté sans regret vers la "like a bike moutain mini" de kokua. Mais pourquoi ?

La taille...
Le premier critère de recherche a été celui de la taille. La plupart des draisiennes s'adressent à des enfants à partir de 3 ans. La seule  qui possède un axe arrondi, plus basse de 7 cm et une selle réglable entre 24 et 35 cm est le "like a bike" version mini. La seule draisienne que j'ai réussi à dénicher utilisable dès 2 ans, même quand on a un Tom Pouce comme lulu.

La sécurité... sur tous les plans
Pas question pour nous d'offrir à Lucile un bolide dont on ne serait pas certains de la résistance, sur le long terme... Nous savons par avance que, très vite, lorsqu'elle prendra de l'assurance, elle va commencer à prendre des risques, jeter sa draisienne par terre au lieu de la poser délicatement (euh enfin ça on va veiller au grain au maximum hein !) bref, il était essentiel pour nous de la savoir - autant que faire se peut - en sécurité.

En recherchant donc des informations à ce sujet, je suis tombée sur un test qui m'a conforté dans ma confiance pour la société Kokua, réalisé par le magazine allemand équivalent à l'UFC-Que choisir en France. Sur 15 draisiennes ont ainsi été testé la qualité du produit, la conduite par les enfants, la sécurité, la solidité, la maniabilité et les matières toxiques. Sur ce dernier point j'ai ainsi découvert, effarée, que la présence de matières toxiques dans les pneus, les poignées ou les selles ont conduit le magazine a donner la mention "insatisfaisant" à 11 des 15 draisiennes... au point de déconseiller de les mettre entre les mains des enfants  (le simple contact pouvant être apparemment dangereux !) Ouch' !

La Like-a-bike moutain, construite en Europe obtient en revanche la première place pour l'ensemble des critères. Elle est de plus construite en bois venant de forêts gérées de manière durable... bref, tout pour nous convaincre.

Ouille son prix !
Enfin tout, sauf son prix, avouons-le. Près de 200 euros... il a fallu sérieusement se poser la question et faire appel à la générosité de notre entourage pour pouvoir l'offrir à lulu. Pratiquement un mois plus tard.. pas de regrets ! Nous sommes ravis. Lucile s'éclate chaque soir. En trois semaines elle a pris beaucoup d'assurance et elle prend un vrai plaisir à suivre ses cousins. Allez voici quelques premières images, bien d'autres à venir !

PS : en fond sonore "le vélo" de Benabar, il ne pouvait pas en être autrement !